Webconf Open Flux : Fini les problèmes de connecteur ou d’interfaces

Merci aux 59 sociétés qui ont participé à cette web conférence. Nous sommes à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Le 19 mars 2015, à 11h,  nous avons organisé une présentation web du logiciel OPEN FLUX qui est un logiciel connecteur (appelé également interface) 100% paramétrable entre tout type d’ERP, gestion commerciale, comptabilités et tout type de plateforme e-commerce : Prestashop, Magento, OS Commerce, spécifiques.

Cette web conférence est organisée via la plateforme webconf123 (de la société 123Presta) et permettra au plus grand nombre de comprendre le fonctionnement et les avantages que procure l'utilisation d'Open Flux.

 

webconf_open_flux

Extrait de la transcription de la bande son :

Nous sommes des spécialistes des connecteurs qu'on appelle également des interfaces ou des passerelles. La plupart du temps ces connecteurs sont conçus pour relier un ERP, logiciel de gestion édité par les principaux acteurs que sont Sage, Ebp, Cegid, etc., .avec une plateforme e-commerce mais on verra par la suite que les possibilités extrêmement paramétrable du logiciel Open flux permet de faire des interfaces entre d'autres solutions que des ERP et des plateformes e-commerce. Une chose extrêmement importante, Alter Ego Solutions s'est spécialisé totalement dans la mise en œuvre de connecteurs et ne réalise aucun site internet de même qu'elle ne procède à aucune intégration de logiciel de gestion. Nous travaillons en partenariat avec les agences web et avec les revendeurs ou éditeurs de gestion.  On peut relier tous les principaux acteurs du marché de l'ERP avec tous les autres systèmes d'information comme les plateformes e-commerce et également les market places de même que les solutions de fidélité sur mobile et par ailleurs avec des logisticiens. On est souvent dans cette logique tri partite entre d'une part des solutions e-commerce, d'autre part des ERP et troisièmement des logisticiens.  Les fonctionnalités du connecteur open Flux sont donc de relier des systèmes d'information de tout type. On intègre aussi bien des problématiques BtoC que BtoB, les problématiques B2TB étant en général plus complexe que le BtoC notamment en terme de tarification puisqu'il s'agit de décliner des tarifs d'un catalogue produits en fonction de client si on est sur des tarifs d'exception ou de groupe de client également appelé catégorie tarifaire dans les gestions   en terme de fonctionnement, de déclenchement des flux on peut faire soit des déclenchements sur ordre, manuellement en cliquant sur un bouton, soit en automatisant avec des périodicités qui sont totalement paramétrable.  En terme d'exemple de flux, de l'ERP vers l'e-commerce tout ce qui concerne le référentiel article, on envoi le catalogue dans son entier ou partiellement selon des critères de filtre. Le référentiel comprend évidemment la référence, la désignation, le poids qui peut être très important en terme de calcul des frais de port, les prix et tarifs associé au régime fiscal (TVA) et tout ce qui concerne le stock pour être totalement à jour  Dans l'autre sens, la problématique du connecteur Open Flux est de récupérer tout ce qui concerne les commandes enregistrées sur la plateforme e-commerce et tout ce qui a trait à cette commande notamment les clients, adresse de facturation et de livraison, le détail de toutes les lignes articles avec la référence, désignation, prix unitaire qui peut être différent de celui enregistré dans la gestion commerciale notamment lorsqu'il y a des périodes de promotion sur le site e-commerce et en entête de commande, les frais de port et les éventuels bons de réduction. ON a un processus d'accusé de réception des commandes pour éviter les doublons.  On peut faire d'autres flux notamment entre plusieurs gestions commerciales par exemple entre des front office points de vente et un back office dans la société, on peut orchestrer ce type de flux.  En terme d'architecture, Open flux est composé systématiquement en tout cas dans l'environnement e-commerce de 2 volets: d'une part dans l'environnement de gestion local, Open Flux se matérialise par un programme exécutable qui est capable de lire et d'écrire dans la base de donnée de la gestion commerciale avec laquelle on s'interface et le deuxième volet, dans l'environnement web ou là on va déployer des modules qui vont être capable de la même manière que l'ERP de lire et d'écrire dans la base de données de la plateforme e-commerce; Evidemment ce que l'on rappelle ici c'est que le poste sur lequel on va installer Open Flux doit avoir accès à internet pour gérer tous les échanges. Il y a plusieurs protocoles d'échanges : on gère aussi bien du FTP, ou des web services. En terme d'architecture toujours, ce que l'on peut préciser, c'est open Flux dispose de sa propre base de données qui présente un certain nombre d'intérêts d'une part évidemment on y stocke tous les paramétrages qui sont réalisés pour le dossier du client et d'autre part, et c'est assez important , on stocke les données en transit comme par exemple le catalogue article qui va être stocké de manière intermédiaire dans la base d'Open flux pour permettre éventuellement de retravailler les données avant de les envoyer à la plateforme e-commerce. Dans l'autre sens aussi, on peut être amené à modifier les données qui proviennent de la plateforme e-commerce avant de les injecter dans la gestion commerciale; Cette base de données intermédiaire est donc relativement importante.  En terme de logiciel Open Flux est composé de 2 parties : une partie traitement ou on déclenche des flux et une partie configuration. Ces deux volets fonctionnels ne s'adressent pas à la même population : la configuration est pour le consultant en charge du paramétrage des flux et le volet traitement est à destination du client dans un mode sur ordre.  La configuration du logiciel Open Flux effectuée par le consultant est très technique. La premier chose à effectuer est de préciser sur quelle plateforme on travaille : d'abord le choix de l'ERP ensuite la plateforme d'e-commerce puis sa version.  La seconde étape pour open flux qui s'installe dans l'environnement de gestion est de paramétrer les accès à la base de données de l'ERP. Un en lecture, un en écriture car selon les éditeurs de logiciel de gestion, en mode écriture, on prend des précautions en s'appuyant sur des modules de l'éditeur de type kit ODBC objet métiers, kit SDK  Le concept du logiciel Open Flux : un flux est un ensemble de traitements unitaires: par exemple, quand on récupère des commandes, il y a un premier traitement d'extraction des commandes de la plateforme e-commerce, ensuite l'intégration dans la base de donnée d'Open Flux, un éventuel re travail des données avant injection dans l'ERP. Ainsi, récupérer les commandes d'un site e-commerce pour les injecteur dans l'ERP est bien un ensemble de traitement unitaire, lequel est ordonnancé.   Les traitements unitaires sont catégorisés en 6 traitements fondamentaux : des traitements SQL (requêtes d'action), traitements séquentiels (lecture de données) , des exécutions de scripts, de modules, de web services, programmes locaux, travail sur des fichiers externes, export de fichier, copies, archivages,   Les traitements SQL : par exemple sur EBP, un traitement SQL d'update et de Delete, efface les commandes intermédiaires qui sont stockées dans la base de donnée Open Flux, ou bien on applique des coefficients multiplicateurs et on peut également faire des requêtes SQL directement sur la base de l'ERP, EBP par exemple, ou encore mettre à jour les zones libres de l'ERP.  Les traitements séquentiels : on va balayer une table au travers d'une requête SQL pour alimenter une autre table au travers d'une table de correspondance entre les zones de la requête source et les champs de la table de destination. C'est ce que l'on utilise par exemple pour lire des articles de l'ERP pour les écrire dans la base d'open Flux avant de les envoyer à la plateforme e-commerce  Pour les exécutions des scripts ou de web services voici un exemple qui va faire l'extraction des commandes et des clients du site internet : on a une requête HTTP qui va renvoyer un flux en mode JSON, la manière dont laquelle on va recevoir les informations étant paramétrable (json, XML, ou même fichier texte).  Un autre exemple consiste à générer les commandes clients vers le logisticien  c'est un exemple sur un cas réel. On invoque l'URL du web service avec l'action associée et on a le descriptif XML attendu par le web service avec toutes les balises des différentes zones que l'on va envoyer au logisticien.  Un autre exemple : l'exécution d'un programme local, le SDK d'EBP par exemple, on va invoquer le programme d'EBP avec un certain nombre de paramètres qui vont procéder à l'intégration sur cet exemple des clients et des commandes à partir des données reçues dans Open Flux.  Un exemple d'importation de fichier  intégration des commandes clients - intégration d'une commande chez un logisticien  En terme d'exportation de fichier, un exemple à partir des commandes reçues du e-commerce qui génère un fichier plat à partir des données d'Open Flux  En terme d'opération sur les fichiers, copie, suppression, compression, décompression pour des fichiers ZIP, transfert FTP (connexion simple ou sécurisée)en upload ou en download  En terme d'organisation d'Open Flux on peut catégoriser les flux au travers d'un classement ce qui est pratique quand Open flux permet de gérer des échanges avec plusieurs systèmes d'information : par exemple, le cas concret d'un de nos clients qui à 3 sites, un logisticien, EBP et qui a eu également besoin de faire des traitements interne sur EBP (changement d'état de commande selon des critères assez compliqués).  En marge de la notion de déclenchement, une notion importante permet d'avoir des vues consultatives ce qui permet de visualiser des données aussi bien celles d'Open Flux que celle de l'ERP. On peut activer une zone de recherche complètement paramétrable sur ces données

Les commentaires sont fermés.